Banniere



Les retours de presse de Juliette


Les interviews : Mille & Une Pages
Posté le 08/05/2016


Continuons de nous balader sur les blogs, c'est l'occasion de découvrir l'excellente page de trois lectrices passionnées, Angèle, Nine et Leelane). Ces blogueuses m'ont accordée la chance phénoménale d'être citée dans leur numéro consacré à la romance frenchy :

- Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Bonjour à tous vos lecteurs et votre équipe ! J’écris notamment sous le nom de plume Juliette Di Cen, de la romance érotique en milieu militaire, même si je tente de m’en échapper de temps en temps… Trentenaire pour les quarante prochaines années (les 40 ans ne passeront jamais par moi !) je suis sous-officier dans l’armée de terre depuis plus de 15 ans, mariée, un chat en prime.

- Quel est votre parcours en tant qu’écrivaine ? Vivez-vous de vos écrits ?

Je n’ai aucune formation littéraire en dehors d’un bac L (lettres et langues) et quelques années de fac sans rapport avec l’écriture. Des amis qui aimaient ma manière d’écrire sur certains forums m’ont encouragé plus d’une fois à sauter le pas.
L’exemple de jeunes auteures francophones auto-éditées ou éditées par des éditeurs pure players m’a donné envie de me lancer. J’ai réfléchi à ce que je pouvais apporter au genre. Grâce à ma profession, je côtoie du bôgoss à fort potentiel héroïque tous les jours, c’est une sacrée chance ! Sachant que la military romance est un genre quasi inexistant en France (à part chez les auteurs anglo-saxons), il y avait là un créneau à investir.

La suite ici :
http://issuu.com/milleetunepages/docs/its07_romancefrenchy-vdef140922



Les interviews : Jean-Louis.Riguet-librebonimenteur
Posté le 03/07/2015
C'est après avoir lu l'interview passionnante d'un collègue que l'idée de contacter Jean-Louis Riguet m'a saisie. Ses questions pertinentes ouvrant sur d'autres sujets que l'écriture permettent un spectre plus large de réponses. C'est aussi un moyen de livrer des scoops, j'y ai donc fait mon coming-out en tant que Mel Laregue.

1/ Qui êtes-vous (VOS Prénom et NOM) ? Quel est votre parcours ?

Bonjour, j'ai pris le nom de plume de Juliette Di Cen, auteure de romances érotiques sous forme de novellas. Je suis titulaire d'un baccalauréat en lettres/langues et je publie en numérique depuis mars 2013. J'ai débuté par l'auto-édition, avant d'être recrutée par un éditeur pure-player. L'expérience a été intéressante, mais j'ai mis fin à notre collaboration pour revenir à mes premières amours.

2/ Que faisiez-vous avant d'écrire ou parallèlement à l'écriture ?

L'écriture étant d'abord un hobby (certes lucratif, mais insuffisant pour en vivre), je continue ma carrière dans l'armée de terre en tant que sous-officier. Je profite d'ailleurs de mes temps de pause méridienne pour écrire.

3/ Qu'aimez-vous ou pratiquez-vous comme autre art ? La peinture ? La sculpture ? Le cinéma ? La photographie ? Le théâtre ? Quelle est votre passion ?
...

Pour lire toute l'interview, il suffit de suivre le lien :
https://librebonimenteur.wordpress.com/2015/03/13/jl-a-lecoute-de-juliette-di-cen/




Les interviews : Mes Petits Crimes et Délits
Posté le 03/07/2015


Hé oui, l'excellentissime Akasha s'est fait un devoir de me passer sur le grill, et j'y ai pris beaucoup de plaisir. Juliette, bientôt adepte de la cravache ???
Naaaan !!!

1/ Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Bonjour Sophie, et à tous les lecteurs qui suivent ton blog.

Juliette Di Cen est un nom de plume évidemment, mes activités littéraires étant peu compatibles avec ma profession. Je suis militaire dans l'Armée de terre depuis plus de 15 ans maintenant. Trentenaire (qui compte bien le rester pendant une bonne vingtaine d'années), chez moi on trouve un chat et accessoirement, un mari, militaire lui aussi.

'Tention, ce sera ma réponse la plus courte, car pour le reste, j'ai tartiné (tu as laissé la parole à une pure pipelette !!!)


2/ Qu'est-ce qui t'a donné envie d'écrire de la romance érotique ?

Tout a commencé fin 2012, lorsque j'ai reçu une liseuse en cadeau. Ça a révolutionné ma manière de lire puis peu à peu le format de mes lectures.

J'ai découvert (grâce à certaines cops de com sur ce site) la sensualité et le romantisme de plumes féminines. Certaines auteures se sont vite démarquées. Je pense à Christy Saubesty (mon premier coup de coeur francophone), Angela Behelle (dont l'écriture fabuleuse m'a séduite), ou Frédérique de Keyser (la sensualité à fleur de peau).

J'ai aussi plongé tête la première dans le piège des petites séries à rallonge de plus ou moins bonne qualité (Tout ce qu'il voudra, à lui corps et âme, etc.).

En raison du canevas quasi identique de ces dernières, j'ai fini par me lasser d'un univers limité au richissime playboy levant de la jolie minette un peu sotte.

Là, je me suis dit ; « ça fait des années qu'on te tanne avec ton micro talent d'écriture, tu évolues dans un pu*** (pardon, l'habitude) de milieu à forte dose de testostérone, avec du mâle alpha sous le nez, des anecdotes perso plein les valises, des regrets à évacuer, donc tu as quelque chose à apporter au genre ».

3/ Pourquoi as-tu choisi de t'auto-éditer ?
...

Toute l'interview à découvrir sur le lien suivant :
http://mespetitscrimesetdelits.net/?p=2766





Les interviews : Des Encres sur le papier
Posté le 03/07/2015


Parlez-nous un peu de vous Juliette Di Cen...


D'où vous est venue cette passion pour l'écriture ?
Comme beaucoup d'écrivains, élève, j'ai toujours été une pure littéraire. Quand j'étais gamine, j'avais même écrit deux petits romans que je faisais lire à mes camarades de classe. Mes premiers fans en gros ! Puis je me suis détachée de ce plaisir en quittant le système scolaire. L'envie de partager mes histoires m'a reprise lorsque j'ai découvert des auteures francophones évoluant en marge du circuit de l'édition traditionnelle. Je me suis dit : Pourquoi pas moi ?

Quels sont les auteurs qui vous ont inspiré(e) ?
Le parcours de jeunes auteures francophones m'a intriguée. Que ce soit Sophie Jomain, Linda Saint Jalmes pour les premières. Puis j'ai suivi l'exemple de Christy Saubesty qui propose des nouvelles érotiques très fraîches, avant de découvrir le fantastique premier roman d'Angela Behelle. Je pense qu'il a été le détonateur. Très rapidement, j'ai écrit deux nouvelles, en me servant de mon milieu professionnel comme point d'ancrage à mon univers.

Parmi tous vos romans, de quels personnages êtes-vous le plus proche ? Pourquoi ?
Du plus proche, probablement ma première héroïne, Amélia, car elle me ressemble dans tous les sens du terme, bien que son histoire soit une fiction. Et parmi les personnages masculins, sans hésiter ce sera le héros de mon deuxième tome Markus, dans lequel je me suis émotionnellement impliquée.

Comment vous sentez-vous à l'approche de la sortie d'un de vos livres ?
...

Retrouvez l'interview complète sur le lien suivant :
http://des-encres-sur-le-papier.weebly.com/juliette-di-cen.html